Théâtre 

Sofy Jordan

Après avoir validé un Deust des Arts du Spectacle, Sofy Jordan intègre la Compagnie d’Entrainement à Aix-en-Provence, dirigée par Alain Simon (formation de comédiens). 

 

C’est  auprès de Jean Marie Broucaret, de Jean Pierre Ringaert, d’ Alain Reynaud, de Guillaume Siard et de Michel Deutsch qu’elle travaillera pendant un an plusieurs approches artistiques dont le théâtre, la danse et le clown. C’est dans la Compagnie Leda Atomica que Danielle Stefan et Marie-Ange Jannuccillo lui enseignerons les bases du chant pendant un an.

 

Professionnellement, elle travaillera avec Nanouk Broche, Danielle Bré, Christelle Harbonne, Marie Vayssière et Miloud Ketib. 

 

Ainsi, avec ces différentes disciplines dans ses valises allant du théâtre au chant ou encore de la danse au clown, Sofy avance dans l’art en posant comme constat que : « l’outil de l’artiste est son corps. Selon moi l’exubérance du théâtre sert à poser un regard qui soit alerte et critique. L’artiste essai de voir les choses, les montrer, les reproduire, les poser sous une loupe pour les faire grandir. L’idée n’est pas de faire du théâtre un outil pédagogique ou de l’artiste un éducateur mais seulement l’occasion de donner au public l’envie d’en savoir d’avantage, de comprendre encore plus. Interroger le monde ensemble, être l’auteur de la construction de sa réflexion ». 

Marie Harel

Marie Harel est une jeune comédienne qui après son baccalauréat option théâtre à Aix-en-Provence, obtient un CAP Couture Flou à Sisteron. C’est cette compétence qui l’amène à travailler à Paris auprès de la costumière de cinéma Catherine Leterrier, notamment sur le film Amour de Michael Haneke. Mais également dans l’atelier de Cathy Garnier costumière au Conservatoire National Supérieur de Danse de Paris pour confectionner entre autres des costumes d’Angelin Preljocaj pour les élèves. 

 

Elle sort tout juste de la Compagnie d’Entrainement, Promotion 2014/2015 du Théâtre des Ateliers dirigé par Alain Simon. Une formation au cours de laquelle elle travaillera avec entre autres Alain Reynaud, Michel Deutsch, et Guillaume Sciard qui lui a permettrons de perfectionner sa technique de jeu. Dès lors de nouveaux horizons s’ouvre notamment sur la mise-en-scène et l’écriture. Durant cette année elle fait la rencontre de Lucie Charra et Sofy Jordan avec qui elle crée en 2016 le Collectif Particules.

 

Elle fait au sein de ce collectif sa première mise en scène un spectacle jeune public «Une Chenille dans le Coeur» adapté du texte de Stéphane Jaubertie. Un parlé non consensuel qui n’infantilise pas les enfants et qui rend possible plusieurs niveaux de lecture. Pour cette création elle choisit une esthétique résolument poétique. Élabore les costumes et une scénographie qui rend le spectateur captif, acteur et attentif de sorte que l’imagination de chacun à une place importante. 

 

C’est une conception du théâtre que porte et défend le Collectif Particules. Le spectateur doit être dans une démarche active. Tout n’est pas donné et les questions que posent la pièce sont plus importantes que les réponses qu’elles apportent. 

 

C’est en tant que comédienne qu’elle participe au projet N°187 qui s’inscrit dans une même volonté de plonger le spectateur dans une démarche réflexive. 

Jeanne Peltier Lanovsky

Titulaire d’un Master 2 - Dramaturgie & Ecriture Scénique - à la faculté d’Aix-Marseille, c’est pourtant en tant que comédienne que Jeanne se définit.

Elle a, en parallèle de ses études universitaires, toujours cherchée à se former en tant que comédienne, tout d’abord auprès du Conservatoire de Montpellier (Classe d’initiation de l’ENSAD) puis auprès d’Alain Simon à La Compagnie d’Entraînement, au Théâtre des Ateliers à Aix-en-Provence. 

Depuis un an et demi maintenant, elle travaille pour la Compagnie Mémoires Vives en tant que comédienne, sous la direction d’Angie Pict et de Yan Gilg.

 

Voulant rencontrer toujours plus de gens, et de gens différents, elle multiplie les projets avec des compagnies très variées comme la Cie L’Art de Vivre, la Cie Quartaluna, la Cie l’Argile, le collectif des Vagues à Bonds, le collectif Trace, Le festival d’Aix…

Curieuse des métiers qui créent le spectacle vivant, il lui arrive aussi de devenir costumière sur certaines créations.

Albert Huline

Fraîchement formé à la Compagnie d’Entrainement du Théâtre des Ateliers (Aix-en-Provence), Albert Huline concentre son travail sur le théâtre politique en questionnant et expérimentant sa forme et son évolution (quel théâtre pour aujourd’hui ?). 

Parallèlement à diverses expériences de comédien, il travaille avec la compagnie Mémoires-Vives à faire résonner l’Histoire avec la conjoncture actuelle.

Clément Amezieux

Parallèlement à des études de littérature et d’anthropologie, Clément Amezieux a commencé le théâtre dans le cadre des ateliers amateurs d’Aix-Marseille Université. Il a travaillé par deux fois avec Angie Pict : d’abord dans sa mise en scène des textes poétiques et épistolaires de Fernando Pessoa, puis dans le spectacle musical de Martin Crimp intitulé «Dans la République du bonheur».

Karim Medjahed

«Karim débute le théâtre lors d’une création au Toursky, auprès de Myriam Ferrara. Il poursuivra avec elle dans Zorro, au théâtre du Lacydon. 

Par la suite il rencontre la compagnie Mémoires-Vives lors d’atelier théâtre au contact Club. Lors de ces ateliers Karim travaille le texte

de Beckett En Attendant Godot  dans le rôle de Vladimir ainsi que des match d’improvisation. 

Aujourd’hui il joue dans N°187, son premier projet professionnel. Il joue également des extraits de Dialogues d’Exilés, de Bertolt Brecht en duo avec Albert Huline»

© Centre Socio-culturel Jean Paul Coste (2014). 
 

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • YouTube - White Circle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now