La Direction Artistique

Yan Gilg - Directeur Artistique

 

Si l'on devait résumer Yan Gilg en une phrase, en jargon institutionnel, on dirait qu'il est un "artiste-citoyen issu des mouvements d'éducation populaire, activiste hiphop, à classer dans les cultures urbaines et les musiques actuelles". Disons plus justement qu'il est un de ces artiste engagés qui ne mettent pas de frontière entre culture et société; qu'il est de ces artistes qui considèrent l'art comme un vecteur d'émancipation, de changement, l'art comme transmetteur de connaissances, d'histoire et de mémoires, catalyseur d'espoirs et de luttes.

 

Il a traversé depuis la fin des années 80 toutes les esthétiques musicales et artistiques inscrites dans les réalités sociales, qui ont été porteuses de contestations.

Début 90, il s'investit dans le développement culturel des quartiers populaires strasbourgeois et fonde en 1996 " Les son d'la rue", plateforme artistique strasbourgeoise qui permet entre autres la création des différentes structures hiphop sur l'Alsace. 

En 2006, il crée Mémoires Vives, compagnie pluridisciplinaire ayant pour objectif de produire et diffuser des spectacles vivants traitant de l'histoire et des mémoires de l'immigration. 

Sous sa direction, Mémoires Vives se lance dans le projet d'un tryptique sur l'histoire coloniale française.

 

L'esthétique qu'il développe dans ces spectacles est celui d'une certaine théâtralité du rap. Il invente et développe un "théâtre sur beat", "rap théâtral", "théâtre urbain". Il aime le métissage, le croisement des esthétiques et des champs artistiques permettant ainsi un enrichissement réciproque, un renouvellement de chacun d'entre eux. Auteur, compositeur, interprète (titulaire du Diplôme d'Etat Musiques Actuelles), Yan Gilg se projette metteur en scène et dramaturge.

Angie Pict - Metteur en scène

 

Metteur en scène, comédienne, Angie débute par la musique en suivant les cours du Collège de

Marciac en formation Jazz. Par la suite, elle passera un bac Histoire de l’art. Elle suivra la formation

théâtrale « Vers un acteur pluriel » à Toulouse, dirigée par Michel Mathieu en 2011. Elle travaillera

au côté de Sévérine Astel, Caroline Engrémy, Michel Mathieu, Jean-Marc Richon, Katharina

Seyferth, Marie-Agèle Vaurs.

Elle entre ensuite à la faculté d’Aix-en-Provence où elle obtient une Licence Arts du spectacle et un

Master en Dramaturgie et écriture scénique.

Elle anime des ateliers amateurs pour le théâtre Antoine Vitez, dirigés par Daniel Bré. Elle met en

scène Dans la République du bonheur de Martin Crimp, dans le cadre de son Master professionnel

accompagné par Marie Vayssière, Louis Dieuzayde et Anyssa Kapelusz. Au cours de cette

formation, elle travaille également au plateau des écrits de Fernando Pessoa (Le Marin, Le Gardeur

de troupeaux…). Elle présentera son travail de recherche au tour de ce Poète au Pavillon Noir à

Aix-en-Provence au côté d’Emma Gustafsson puis au Théâtre Antoine Vitez, à Aix-en-Provence .

Elle joue dans le cadre de production universitaire sous la direction de Yann Allegret, Louis

Dieuzayde, Franck Dimech, Yves Fravega, Agnes Régolo et Marie Vayssière.

En parallèle, elle travaille depuis 2013 avec la Cie Mémoires Vives, où elle intervient en tant

qu’assistante-metteure en scène puis metteure en scène. Elle met en scène au sein de la Cie Numéro

187 au camp des Milles à Aix-en-Provence (spectacle en tourné), Mise en veille (spectacle en

tourné), Dans les greniers de l’empire au théâtre de l’Oeuvre à Marseille puis Un récital aux enfers

(d’après l’oeuvre de Germaine Tillon) au théâtre du PréO à Strasbourg. Elle est chargée de la

direction d’acteur sur le long métrage réaliser par Benjamin Piat : Le Secret de la sauce Samouraï

produit par la cie Mémoires Vives et la fondation Abbé Pierre, sortie en avril 2019. Elle anime de

nombreux ateliers de théâtre auprès de public enfant et Adolescent. Notamment au lycée agricole de

Gardanne, au Contact Club (centre d’accueil de jours pour lutter contre la délinquance) à Belsunce

Marseille et dans différent centre social.

Pour apporter une plus grande importance à la transmission au sein de son travail elle passe et

obtient sont DE (Diplôme d’état de professeur de théâtre) en janvier 2018. Elle donne des cours

d’initiation au théâtre à la faculté d’Aix-en-Provence depuis janvier 2019 et des ateliers théâtre à la

Maison d’arrêt de Luynes depuis janvier 2019, pour le théâtre Antoine Vitez à Aix-en-Provence.

Angie Pict, travaille aujourd’hui avec la Cie l’Argile qui accueille son prochain projet de création

Le Reste… d’après Le Reste vous le connaissez par le cinéma de Martin Crimp. Cette pièce est une

réécriture des Phéniciennes d’Euripides. Angie travaille cette nouvelle création avec neuf acteurs au

coté d’Eric Schlaeflin, dramaturge et créateur de la Cie l’Argile. Ce spectacle sera joué pour sa

première date le 17 mars 2020 au théâtre Antoine Vitez à Aix-en-Provence.

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • YouTube - White Circle

© Centre Socio-culturel Jean Paul Coste (2014). 
 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now